RETOUR Votre logement

Pour vous, la mixité dans les villes et les villages c’est quoi ?

11 contributions 1

Débat terminé
evelynenour
19 octobre 2016 -14H54
La mixité ne doit pas se décréter, chacun doit pouvoir choisir son lieu de vie, en fonction de son mode de vie, de ses aspirations, de son mode d'existence.
1
D'ACCORD
Swertie voir sa fiche
15 décembre 2016 -23H13
En effet la mixité souhaitable se favorise plus qu’elle ne se décrète; même si à un moment donné une diversité d’habitants, d’âges différents résident dans un quartier, le mélange de population peut très vite se modifier, en fonction de l’évolution du travail, des changements familiaux (naissance des enfants, séparations, études des enfants…). L’attractivité d’un quartier dépend beaucoup de la possibilité de faire ses courses sur place (boulangeries, épiceries), de la proximité des écoles, surtout jusqu’au collège, des salles de sport et possibilités de se retrouver ensemble quand on le souh
0
Tulipe21
21 octobre 2016 -17H19
La "mixité réussie" est une vue politique impossible à mettre en oeuvre compte tenu des différences culturelles profondes, du mode de vie et de la réussite professionnelle ,du comportement citoyen des individus qui composent le "mix à réussir"
0
28 novembre 2016 -17H47
la mixité doit se comprendre à différents niveaux : - mixité d'activité en permettant par exemple de vivre dans le quartier où l'on travaille. Les quartiers doivent mêler habitations, commerces, bureaux, ateliers, écoles, collèges, etc... - mixité de population pour éviter les ghettos - mixité de typologie de logements. Maison individuelle, bâtiments collectifs; etc... La ville doit partout être à l'image de la société. Quelqu'un a écrit qu'elle ne se décrétait pas. C'est exact mais elle doit être encouragée.
0
picvert21
14 décembre 2016 -15H53
construire la mixité c'est assurer une diversité de ressources pour une diversité d'habitants dans chaque quartier : espaces verts, jardins privés et collectifs, services sociaux et culturels pour jeunes-familles-anciens, des commerces de proximité, une architecture coordonnée et esthétique. C'est assurer à la fois le transport collectif et les parkings de voitures individuelles. C'est aussi organiser des concertations avec le voisinage sur la construction d'immeubles collectifs, en évitant une trop grande proximité entre maisons individuelles et immeuble collectif comme le PLU actuel le permet.
0
D'ACCORD
23 février 2017 -09H47
la densification a des limites la mixité : jeunes, adultes, retraités mais aussi valides-handicapés conception d'appartements qui puissent être habités par des familles valides ou handicapés (largeur de couloirs, salles de bain, WC ..., pas de duplex ...) hauteur des immeubles limitée (accès au soleil pour tous !) le cadre de vie de proximité est importante pour une famille : trottoirs, passages piétons sûrs, passages vélo et autos séparés, squares sécurisés pour enfants et personnes âgées et moments festifs stationnements : parkings en silo peuvent être des solutions
0
majo07
18 janvier 2017 -20H51
c'est le mélange des jeunes des retraités afin de former une communauté dans les quazrtiers où chacun pourrait rendre service à l'autreé
0
D'ACCORD
23 février 2017 -10H11
l'exemple de St Apollinaire sur ce point est probant : la notion de mixité de proximité est essentielle : apprentissage de la bienveillance, de l'entr'aide et de l'altérité les familles sont souvent éloignées : être ouverts avec les résidents proches , est ce une utopie ? Reste à faire la même chose avec les handicapés
0
Lilou21
14 février 2017 -21H02
La Forêt de Chevigny saint Sauveur constitue un massif de 240 ha de forêt privée et 45 ha de forêt communale classés en ZNIEFF. C'est un espace de choix aux portes de la ville pour la promenade, jogging, VTT... la partie communale dispose d'un parc d'aventure en hauteur (Acro'Mania) et les collégiens et lycéens pratiquent la course d'orientation. Malheureusement il est interdit de pénétrer dans la forêt privée et il y est pratiqué tous les samedis la chasse au gros gibier de mi septembre à fin février... et la chasse au petit gibier toute l'année. En outre, le Centre de formation régional AFPA est mitoyen de cette partie de la forêt. L'interdiction de pénétrer dans la forêt privée, la pratique de la chasse sont un frein à l'utilisation conviviale de cet espace de loisir. L'activité chasse ne se partage pas avec d'autres activités et est dangereuse car elle se pratique en bordure de la partie communale. Les balles (qui ricochent), les chiens... ignorent les panneaux d'interdiction.
0
23 février 2017 -10H29
La mixité est souhaitable pour beaucoup Elle est effective si chacun a l'ouverture personnelle pour partager avec ses voisins : Civilité, Respect, Attention A défaut de ces attitudes, la mixité reste un souhait en friche
0
D'ACCORD
citoyen voir sa fiche
03 mars 2017 -13H11
C'est vrai la mixité souhaitable se favorise, encore faut-il que la commune fasse participer ses citoyens aux décisions prises. A Chevigny st sauveur, aucune réunion publique, aucune réunion de quartier, aucune participation des citoyens ou associations dans des groupes de travail. Les habitants ne se rencontrent pas dans leurs quartiers pour discuter, inventer, proposer un vivre ensemble. un nouveau quartier de 1000 logements vient d'être créé ( 3000 habitants en plus). Pas une entreprise n'y est présente, pas de commerce de proximité et pas une ligne de bus qui le traverse. Quel gâchis !
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier